31 mai 2018

#RévèleToi : « Même pas peur ! »

L’objectif des portraits est de présenter notre école sous un angle différent, en mettant en valeur les personnalités. Dans cette optique il nous était impossible de parler de notre campus sans mentionner une des personnalités autour de laquelle s’est créée une ambiance chaleureuse dans notre école. Tous les étudiant(e)s de notre campus  savent qu’elle est pour beaucoup responsable de cette ambiance amicale et détendue qui règne sur le campus. Aujourd’hui nous allons mettre à l’honneur celle qui n’a même pas peur : Nadia METENIER.

Nadia est la secrétaire responsable de l’accueil sur notre campus, c’est la première personne que vous rencontrez en arrivant. Autant dire que son sourire est très important et si l’on en croit l’avis de nos étudiant(e)s, il fait son petit effet. Née d’un père tunisien et d’une mère française, Nadia est l’aînée d’une fratrie de 5 enfants. Durant son enfance à Lyon, sa position d’aînée et sa forte personnalité faisait qu’elle avait déjà tendance à indiquer l’humeur de la maison. C’est à 20 ans qu’elle vient s’installer à Montpellier, ville où elle va élever ses deux filles et trouver un poste dans notre école.

La rencontre de Nadia avec notre école a eu lieu en 2004 et depuis elles ne se sont plus jamais quittées. Elle nous a confié qu’elle n’avait jamais travaillé dans un milieu étudiant auparavant et avait quelques appréhensions. Mais ses doutes se sont dissipés après son entretien d’embauche pour laisser place à de l’enthousiasme. Si vous demandez aux étudiant(e)s quel est rôle de Nadia ils vous répondront à coup sûr : « dès que t’as besoin de quelque chose, tu vas la voir ». Ainsi s’est bâtie sa légende.

D’après nos étudiant(e)s, Nadia est inqualifiable. Ils ne sauront pas dire exactement ce qui la rend aussi unique et appréciée. Mais les quelques tentatives d’explication fructueuses disent d’elle que c’est une personne très franche et très avenante. En effet elle n’hésite pas à expliquer clairement aux étudiant(e)s ce qu’il faut faire et ne pas faire surtout quand ils doivent faire attention à leur comportement. De plus, si vous allez la voir, il y a de fortes chances qu’elle vous encourage à exprimer ce qui vous tracasse, vos petits doutes ou encore ce dont vous avez besoin.. En évoluant sur le campus il est plus que probable que vous deveniez complice avec elle car c’est une oreille très attentive et discrète. Par la suite vous finiriez par découvrir son super pouvoir !


Le super pouvoir de Nadia


Nadia est capable de se rappeler de la quasi-totalité des prénoms d’étudiant(e)s, enseignant(e)s, intervenant(e)s et équipe pédagogique qui sont sur notre campus. Pour vous donner une idée, cela représente plus de 500 personnes. Elle-même n’arrive pas à expliquer comment elle réussit cet exploit. Tout ce qu’elle peut affirmer c’est qu’elle est tracassée si elle ne reconnaît pas un(e) étudiant(e) et qu’elle aura du mal à passer à autre chose tant qu’elle n’aura pas retrouvé son prénom. En plus « ça fait toujours plaisir et ça met les nouveaux  en confiance» nous a-t-elle confié.

Pour la petite anecdote, un matin de 2005, en se réveillant elle à l’intuition qu’elle doit jouer à l’Euro Millions c’est donc tout naturellement que le soir venu elle se rend chez un buraliste. En voulant valider sa grille elle remarque qu’elle a coché deux numéros consécutifs et décide de changer un numéro. Le lendemain soir lors du tirage de l’Euro Millions où 54 millions d’euro étaient en jeu, elle apprend qu’à 1 chiffre près elle a failli devenir multimillionnaire !


Ce qui l’anime au quotidien


Ça aurait été plus embêtant qu’autre chose d’après elle si elle avait effectivement été millionnaire. Avec des plaisirs et des passe-temps simples tels que lézarder au soleil, sortir avec ses copines ou encore faire du ski, elle n’aurait pas su quoi faire de tout cet argent. Sûrement aurait-elle utilisé une bonne partie de sa fortune pour défendre une cause humanitaire. Pour elle c’est plus que de l’engagement ça devrait être un devoir. « Si tu reçois, il faut penser à redonner selon tes moyens» pense-t-elle. C’est cette conception du partage liée à son éducation et à son expérience qui l’animent au quotidien et dans ses projets.

Comme projet Nadia aspire à continuer à être heureuse, à se plaire dans ce qu’elle fait, à voyager plus souvent mais surtout à profiter de ses deux filles qu’elle considère comme sa plus belle réussite ! Bien sûr cela ne l’empêche pas continuer à prendre soin de sa grande famille de 500 enfants qu’est notre campus.