16 mai 2018

Une expérience unique : La nuit des charrettes

Imaginez-vous une vingtaine d’étudiant(e)s ; répartie en groupes, travaillant sur une problématique de communication pour une grande entreprise d’envergure internationale, et cela pendant  15 heures d’affilée. Vous trouvez ça intense ? Difficile ? Maintenant imaginez que cela se déroule la nuit de 19h à 10h le lendemain. Vous vous dîtes que c’est impossible ? Pourtant nos étudiant(e)s l’ont fait et ça s’appelle la nuit des charrettes !

Notre école s’est donnée pour mission de former les futurs stratèges de la communication, un secteur en constante évolution.  Fort de nos valeurs d’audace et d’innovation, nous sommes à la recherche permanente d’outils pédagogiques permettant d’adapter l’enseignement à la réalité professionnelle tout en faisant bouger les lignes. C’est ainsi qu’en 2015 sur le campus de Montpellier a été lancée la nuit des charrettes.


Un concept unique


La nuit des charrettes : Une expérience unique ! Le concept du challenge est simple : les étudiants ont une nuit pour répondre à une problématique d’annonceur et présenter leur travail devant un jury de professionnels le lendemain matin.  Le challenge est ouvert à toutes les classes,  de la première à la cinquième année et les équipes sont équilibrées.  Malgré son apparente simplicité, cela reste un challenge mentalement très éprouvant pour nos étudiant(e)s qui n’ont pas l’habitude de fournir des efforts aussi concentrés dans le temps.

Cette année le challenge a eu lieu dans la nuit de jeudi 26 au vendredi 27  avril et le moins qu’on puisse dire est que nos étudiant(e)s n’étaient pas préparé(e)s à cela. « Au début j’étais un peu dubitative, je pensais même abandonner » témoigne Delphine une étudiante en 3ème année qui appréhendait l’idée de passer la nuit à travailler. Ne sachant pas ce qui l’attendait, Céline nous confie « J’étais motivée et anxieuse à la fois », « La grande question était : est-ce qu’on va tenir une nuit entière à bosser. J’étais quasiment sûre de ne pas y arriver » complète Agathe. Heureusement pour eux des anciens élèves diplômés de l’école, qui s’étaient déjà pliés à l’exercice, sont venus les rassurer et leur prêter main forte.

Nos jeunes néophytes en soif de challenge ont été répartis en 4 équipes, les équipes Ulysse, Orphée, Thésée et Héraclès en référence aux héros de la mythologie qui ont survécu à l’enfer ! A 20h, à l’heure où la plupart d’entre nous entame son diner, nos intrépides héros grecs étaient en train de recevoir le brief ainsi que la problématique de communication de la part d’ENGIE Green, leur client pour un nuit. « La problématique était claire, nette et précise. J’ai trouvé l’annonceur et sa problématique intéressant. Il se trouve qu’elle correspond à ma problématique d’alternance, j’étais donc en mesure d’apporter des éléments concrets et réels à mon équipe » abonde Charlène une étudiante en 3ième année, « Plein d’idées différentes pouvaient fleurir » ajoute Justine une étudiante de 4ième année.


Ils ont survécu à l’enfer !


La dizaine d’heures de travail intensif qui a suivi a été ponctuée par des moments de détente et de complicité entre les équipes. « Je pense que le fait que l’évènement ait eu lieu la nuit a participé à cette ambiance incroyable qui régnait sur le campus » déclare Agathe.  Dans l’effort se développe un esprit de solidarité entre les participants, les professionnels et les anciens venus apporter leur soutien. Cette ambiance générale a motivé nos conquérants d’une nuit, si bien que certains n’ont pas vu le temps passer. «La nuit est passée super vite, la bonne humeur était au rendez-vous » nous confie Charlène.

A 8h au moment de présenter leurs idées et réalisations, le jury de professionnels d’ENGIE Green ne pouvait faire fi des sourires de nos étudiant(e)s que même leur mine fatiguée n’a pu effacer. En présentant leurs conclusions au jury, nos héros d’une nuit concluaient aussi une soirée éprouvante et néanmoins enrichissante. « Avec mon équipe, juste avant les résultats, on s’est dit qu’on a vraiment donné le meilleur de nous-mêmes, qu’on y a mis du cœur et qu’on était super heureuses. On était aussi toutes contentes de s’être rencontrées, l’esprit d’équipe était vraiment présent toute la nuit ! » affirme Delphine, membre de l’équipe gagnante. Il n’y a pas que les gagnants qui en gardent un bon souvenir « c’était un challenge réussi, une belle aventure et surtout, de jolis souvenirs » d’après Mathilde.

Pour tous ce fût une expérience inédite et extraordinaire qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. Un moment enrichissant pédagogiquement et personnellement. « Cette victoire a été grisante et a permis de prendre confiance en nos capacités » explique Nassima étudiante en 5ième année. La nuit des charrettes et plus largement SUP’DE COM c’est aussi ça: innover dans la pédagogie et permettre à nos étudiants de développer leur audace.