12 février 2019

La nuit des charrettes 2019 à Lyon

Retour sur la nuit des charrettes avec un article rédigé par une étudiante qui a vécu cette nuit “intense” sur le Campus de SUP’DE COM Lyon :

Une nuit passée au campus à travailler… ça paraît facile dit comme ça ? On a testé « la nuit des charrettes » qui fit sa première dans le Sup de Com de Lyon.

C’est une petite semaine avant que l’administration nous présente le projet : une nuit, un annonceur, une problématique à résoudre. Sympa n’est-ce pas ? En effet, d’où l’expression « être charrette » qui signifie : être en retard ou très proche du délai imposé pour rendre un projet, l’objectif est de répondre à une problématique dans les temps et cela en une nuit. De 19h à 8h tout en enchainant un oral devant l’annonceur à 9h le matin même. L’annonceur qui, de plus, n’est pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de GL Event. Au niveau challenge, on n’est pas déçu. C’est donc avec enthousiasme que je me lance dans l’aventure de la nuit de la charrette, sans trop savoir à quoi m’attendre.

19h, début du challenge, un aménagement de notre salle s’impose, on s’apprêtait à passer 13 longues heures dans celle-ci. Nous sommes l’équipe 3, et c’est avec enthousiasme que l’on met de la musique et qu’on commence à se mettre au travail. Diagnostic, SWOT… Ces mots qu’on évite après 20h, il est difficile de se mettre dans le bain.

Heureusement, l’équipe nous a prévu 3 activités tout au long de la nuit. Chaque activité permettait aux gagnants de celle-ci d’avoir un petit coup de pouce pendant le challenge, de quoi nous motiver. C’est dans une super ambiance que l’on se défiait, que le meilleur gagne ! Après le Time’s up, la partie de mario kart et le blind test, les cordes vocales un peu usées, on se remet au boulot beaucoup plus réveillé.

Plus les heures passent, plus il est difficile de travailler. Le cerveau en miettes on a du mal à réfléchir. Nous trouvons tout de même encore assez d’énergie pour brainstomer, créer, et diagnostiquer. On avance, doucement mais surement.

Ce qui a été le plus étonnant dans cette nuit c’est la vitesse à laquelle elle est passée. 13h de travail pourtant les minutes ressemblaient à des secondes. On ne lâche rien, peu importe la fatigue qui se ressentait beaucoup.

Au petit matin, les cernes bien creusés, le cerveau complètement déphasé, et une problématique réglée, on se retrouve autour d’un petit déjeuner. C’est le dernier moment ensemble avant de présenter nos projets devant GL Event. Si un jour on m’avait dit que je présenterai un projet devant des professionnels tout en étant habillée en sweat et jogging, je ne vous aurai pas cru. Comme quoi, cette nuit nous aura surpris du début à la fin.

Ce que je retiendrai de la nuit des charrettes c’est surtout la super ambiance. On a passé un moment exceptionnel avec l’équipe (qui ont été très bienveillants) et avec les promos. On a réussi à associer le travail et la bonne humeur tout au long de la nuit. Merci à toute l’équipe pour avoir organisé cette nuit haute en couleur !

Soline Gradon, étudiante en Bachelor 2 à SUP’DE COM Lyon