12 février 2020

Entre université et école privée : Témoignage de Camille

Témoignage étudiant - Camille

A la fin du lycée et durant les études supérieures, nombreux sont ceux qui sont confrontés à un choix d’établissement d’enseignement : école privée ou université ? Bien que les différences entre les deux systèmes soient nombreuses, ils ne sont pas pour autant incompatibles.

Je m’appelle Camille, j’ai 21 ans, je suis une jeune étudiante en troisième année à l’école SUP’DE COM et fraîchement diplômée d’une licence en langues étrangères appliquées à l’Université de Bordeaux. À travers cet article, je vais vous raconter mon expérience dans ces deux univers et ainsi vous prouver que certaines idées reçues ont la vie dure.

 

Les différences

“Comme vous pouvez vous en douter, nous pouvons aisément lister un certain nombre de différences entre l’université et les écoles privées.

La première différence qui peut sembler évidente est la notion de prix. Un enseignement à l’université coûte en effet bien moins cher qu’un enseignement en école privée et cet écart peut facilement être expliqué par les points qui vont suivre.

La deuxième différence évidente pour moi est le volume des classes qui est diamétralement opposé entre les deux types d’établissement. J’ai troqué les bancs universitaires, entourée de 700 personnes contre une classe à moins de 20 étudiants. Ces deux systèmes comportent chacun, selon moi, des avantages. En raison de cet effectif important, il est indispensable que les étudiants en université fassent preuve de volonté, d’autonomie et d’autogestion. A l’inverse, dans les classes à moindre effectif des écoles privées, l’enseignement est plus personnalisé et l’encadrement plus structuré.

Une autre différence qui m’a sauté aux yeux dès mon arrivée à SUP’DE COM est la mise en pratique presque instantanée des connaissances acquises durant les cours. Alors que l’enseignement universitaire aborde les notions théoriques, à SUP’DE COM, nous sommes réellement plongés dans des cas concrets avec des enseignants qui sont avant tout des professionnels.”

Les points communs

“Ensuite, voici quelques points communs entre les deux types d’établissement supérieur. Avant d’intégrer SUP’DE COM, je pensais que la charge de travail allait être colossale et que mon emploi du temps allait être très chargé. Mais finalement, la charge de travail et l’emploi du temps sont semblables à ceux que vous pouvez retrouver à l’université. Une bonne nouvelle pour notre vie privée !”

Le bilan

“Je conclue en rappelant que malgré les grandes différences qui existent entre les deux enseignements, ils sont tous deux formateurs et enrichissants.”

“Si vous étudiez actuellement à l’université et que vous souhaitez intégrer une école privée, pas de panique ! Ce changement est réalisable tant que vous avez la volonté et la détermination de réussir.”